QPV#18 QPVHEC

Le 2 avril dernier, QPVHEC soufflait sa première bougie. Nous avons souhaité revenir sur une année de travail, durant laquelle nous avons diffusé et analysé 18 sondages.

Cette enquête a été adressée le 2 avril 2019 aux étudiants francophones du programme Grande École. Un grand merci aux 515 votants. Le formulaire-type est disponible ici.

Chiffres-clés

  • QPVHEC semble avoir la cote sur le campus, avec 83% d’opinions positives (❤️). Prends-en de la graine, Macron !
  • 45% de nos répondants disent répondre systématiquement aux QPV. Liberté, égalité, fidélité.
  • Vous demeurez 35% à douter de l’anonymat de vos réponses. Am I a joke to you ?
  • 73% de nos répondants disent avoir déjà parlé de QPV à un exté. Notamment Simon à Marlène Schiappa, merci à toi, merci HDeb ❤️
  • Avec seulement 44% d’opinions positives, le RCH est le club sportif qui nous apprécie le moins. A contrario, 94% du Hand nous kiffe 😮 Merci les Gros et les Grosses <3
  • 90% des filles aiment QPV, contre 78% des garçons. Alors mon 06 c’est le 06.13.XX.XX.XX pour les intéressées 🙂 Plus sérieusement, les stigmates du QPV#13 : le Sexisme ?
  • 88% d’opinions positives pour le gros Q chez les ex-grosses prépas publiques, 69% chez les ex-prépas à forte proportion de khûbes. Montagne Sainte-Geneviève ❤️
  • Les gens qui répondent systématiquement à QPV en ont plus fréquemment une opinion positive (92%). Parce qu’ils suivent plus en détail notre travail ? Ou bien est-ce parce qu’ils aiment notre travail qu’ils répondent à chaque fois ? L’oeuf ou la poule ? Vous avez 3h.
  • Vous êtes 101 à nous avoir laissé des commentaires. On a répondu à tout, promis.

Résultats

Les résultats interactifs sont accessibles en cliquant ici.

Réponses aux questions

Les répondants avaient la possibilité de laisser un commentaire facultatif. Nous avons souhaité vous répondre individuellement. Ces réponses sont accessibles en cliquant ici.

Points fréquemment soulevés :

  • Vous doutez de l’anonymat ? On ne peut pas faire grand-chose de mieux que vous dire la vérité : il est possible de récupérer les adresses mails sur un google forms en cochant cette case :
    MAIS si on la coche, voilà ce qu’il est marqué en haut du sondage (cf cet exemple réel) :
    Vous n’avez jamais vu ça ? Normal, nous n’avons jamais activé l’option, c’est pas plus compliqué que ça ! Si vous doutez encore, essayez vous-même sur Google Forms.
  • Vous pensez que QPV devrait présenter ses résultats à l’administration ? QPV ne peut rien présenter à l’administration (anonymat), mais pour autant nous savons que nous sommes lus par celle-ci, à différentes échelles (coucou Peter <3).
  • Vous pensez que QPV devrait arrêter avec l’anonymat ? Même si l’anonymat était au lancement aussi une manière de se prémunir contre un potentiel sous-buzz monumental, tout était calculé : le but était (et est toujours) que notre position à HEC ne biaise pas nos répondants, autrement dit que nos potes et les gens qui nous ressemblent ne soient pas surreprésentés dans l’échantillon. L’autre but était de rester anonyme aux yeux de l’administration, afin de pouvoir conserver une totale indépendance dans nos choix de sujet, notre ton, et nos articles. Ce n’est pas parce qu’on n’assume pas nos résultats.
  • Vous pensez que les rédacteurs de QPV sont biaisés ? Oui, mais tout le monde l’est, même contre son gré, et même si – à titre personnel – j’ai plusieurs fois écrit des choses qui ne correspondaient pas du tout à ma pensée parce que c’étaient ce que disaient les stats. En priorité, on essaye de faire parler les stats, évidemment même si elles sont aux antipodes de nos impressions. Nous avons essayé de diversifier notre pôle articles, avec un succès relatif car l’initiative QPV rassemble en fait les mêmes types d’étudiants. Donc on fait des efforts là-dessus et on espère pouvoir plus diversifier.
  • Vous trouvez que les questions sont biaisées ? Envoyez un mail à qpvhec@hec.edu avec de vrais exemples de questions biaisées, difficile de répondre à ces critiques dans la mesure où nous n’avons reçu aucun exemple : cela pourrait servir de révélateur, en tous cas, on ne se rend pas compte de cela et on ne biaise pas volontairement. Bien souvent, les questions qu’on nous reproche le plus ne sont même pas à nous, on les pique éhontément à Ipsos et cie. pour comparaison nationale !
  • Vous pensez que les blagues dans les sondages biaisent les réponses ? Vous avez raison, et on essaye de ne plus faire de blagues sauf sur les échelles de 1 à 5, où la gradation très insatisfait/pas du tout d’accord – insatisfait/pas d’accord – Neutre – Satisfait/D’accord – Très Satisfait/Totalement d’accord nous semble assez naturelle. Le but de ces blagues n’est pas de biaiser, c’est au contraire de rendre l’échantillon plus représentatif : on ne veut pas que les gens s’ennuient en répondant à nos sondages, et finissent par arrêter d’y répondre, voire s’arrêter au milieu. Autrement dit, le danger qu’on courrait à faire des sondages monotones type sondage de marketing de ton pote en BBA à Cergy qui feraient fuir les répondants nous fait bien plus peur que celui de biaiser une réponse sur une échelle de 1 à 5 qui reste assez naturelle. Autre chose : on raisonne surtout par « satisfaits (4 ou 5/5) vs insatisfaits (1 ou 2/5), et à notre avis, si les blagues causent un biais, elles ne mènent pas les gens à changer d’avis sur la question, au pire à tempérer leur réponse en répondant 2 au lieu de 1 ou 4 au lieu de 5, ce qui a ensuite peu d’importance dans l’analyse.
  • Vous pensez que les articles sont trop longs ? Nous aussi, on essaye de résoudre ça.
  • Vous aimez QPV ? QPV vous aime aussi.
  • Un hôtel ? Trivago